Appel pour le camp de Lusace

Stop à l’extraction du charbon

6eme camp climat et énergie de Lusace

La protection du climat nécessite l’abandon de l’extraction du charbon

Au niveau mondial, l’année 2015 a encore une fois – après 2014 – été la plus chaude enregistrée. Les températures sont déjà de 0,9 degrés suppérieures aux niveaux pré-industriels. Nous sommes près de la limite : à la conférence de Paris sur le climat, il a été convenu que la température moyenne mondiale ne devait pas augmenter de plus de 2 degrés, 1,5 degrés étant préférable, d’ici à la fin du siècle.

La conclusion ? Les énergies fossiles comme le charbon, le pétrole et le gaz doivent rester dans le sol. C’est encore plus le cas pour le particulièrement climaticide lignite (charbon brun). Une chose est claire : aucune nouvelle mine ne doit être ouverte dans le futur, au risque de cimenter notre dépendance aux énergies fossiles pour les décennies à venir, et de freiner le développement des énergies renouvelables. Pourtant, trois nouvelles fosses sont en projet dans la région de Lusace, et une nouvelle est planifiée côté polonais.

Pas d’argent pour le charbon !

Soutenue par les gouvernements des états fédérés du Brandebourg et de Saxe, l’entreprise publique suédoise Vattenfall fait avancer ses projets d’extraction. Avec la vente prévue du secteur du charbon brun – ou lignite, Vattenfall va aussi augmenter ses profits. Nous appelons Vattenfall à ne pas abandonner ses responsabilités et à mettre fin à l’extraction du charbon d’une manière écologique et acceptable socialement. Vattenfall a gagné beaucoup d’argent pendant des années en exploitant sans relâche les hommes et la nature, et doit donc répondre des coûts à venir.

Nos demandes : pour une protection conséquente du climat, le charbon doit rester dans le sol. C’est ce pourquoi nous luttons – y compris afin d’être cohérents avec nos responsabilités au niveau global. Le changement climatique est un problème mondial qui touche principalement ceux qui en sont le moins responsables. Une transition énergétique cohérente fournit une contribution importante à la lutte pour une justice globale, contre les déplacements forcés liés à la raréfication de l’eau, de la terre et de la nourriture.

Le camp climat

Pour la sixième fois, le camp de Lusace fournit une arène pour connecter les résistances locales contre les nouvelles fosses et centrales électriques avec les perspectives globales de la lutte pour la justice climatique. Nous sommes organisés en suivant des principes de démocratie directe. Nous faisons partie d’un mouvement climatique vivace et actif, connecté par les luttes pour la conservation des ressources, la justice climatique, la souveraineté énergétique et la démocratie.

Nous allons organiser un camp climat ayant de nombreuses facettes, dans la région de Lusace du 9 au 16 mai 2016. Nous construisons un lieu de mise en réseau, où chacun pourra échanger ses expériences et débattre des sujets liés au charbon et à l’énergie d’une manière créative et concrète. Nous voulons mettre en place des modes de vie alternatifs, en mettant au centre de notre approche un rapport conscient et respectueux aux autres et aux ressources naturelles. Nous voulons aussi fournir un point de départ pour favoriser les résistances et les actions de désobéissance civiles.

Stop au charbon !

En tant que Lausitzcamp nous disons clairement : les nouveaux investisseurs n’achèteront pas seulement une branche industrielle sans futur, mais aussi la résistance locale !

Nous exigeons que Vattenfall prenne ses responsabilités, ce qui signifie : pas de nouvelle fosse, abandon immédiat de l’extraction du lignite, les énergies fossiles doivent rester dans le sol – en Lusace et partout ailleurs !

 

Die Kommentarfunktion ist geschlossen.